Au moins une semaine que l’argile a pris vie entre les mains du tourneur pour prendre la forme d’un vase, d’un pichet ou encore d’un saladier. Le séchage à coeur, obligatoire avant cuisson, s’achève.

Les dernières attentions sont apportées afin de s’assurer qu’aucun défaut ne subsiste. La préparation des cuissons pour les deux plus gros fours, de un et deux mètres cube, se fait à l’extérieur. Toute la structure est montée puis rentrée dans le four avec un chariot ou une sole mobile. Entre une demie journée et une journée complète sont nécessaires pour réaliser cette opération.

Après une cuisson à la montée et descente en température contrôlées pouvant durer jusqu’à 36 heures, l’ouverture du four nous révèle ses surprises.