Historique poterie de la Bergerie

Vallauris, située dans les Alpes-maritimes, cette petite ville d’un peu plus de 25000 habitants est reconnue comme un haut-lieu de la production potière. Les premières traces de cette activité remontent au XVIe siècle, lors de la repopulation de la ville et celle-ci s’est imposée comme principale ressource au XVIIe siècle. La poterie produite était traditionnellement culinaire, cependant, à la fin du XIXe siècle, la poterie d’art s’implanta en parallèle. Le XXe siècle vit l’arrivée de plusieurs artistes, dont le plus célèbre fut assurément Picasso en 1948.

C’est dans ce lieu que fut créé en 1980 la société Le Photophore. La première activité fut celle de producteur pour la vente en gros durant quelques années avant de prendre un tournant vers la vente au détail en 1984 et l’ouverture d’un point de vente dans le var à Saint-Aygulf. Deux autres points de vente furent créés, à Cassis dans les bouches du Rhônes puis à Giens de retour dans le var. C’est ce dernier qui fut conservé du fait de sa taille bien plus conséquente. En 1993, afin de concentrer toute la société au même endroit, l’atelier qui était resté implanté à Vallauris fut regroupé avec le magasin. La production fut uniquement culinaire et de décoration intérieure jusqu’en 1997. Cette année, la découverte de la technique du tournage à la corde ouvrit de nouveaux horizons à notre créativité. Les poteries de jardins avec leur taille imposante devinrent peu à peu une fabrication marquante de notre enseigne.

Aujourd’hui encore, avec la même envie et la même passion, nous créons nos formes et nos décors dans notre atelier où, peut être influencés par l’héritage de Vallauris, l’artistique et le traditionnel s’entremêlent…